En 2019, un budget peu ambitieux et toujours sans concertation avec les habitants.

Le conseil municipal, fin février, a été consacré au débat d’orientation budgétaire 2019 qui présente le budget de la commune réalisé en 2018 et les orientations pour l’année en cours. En 2018, le budget de fonctionnement de la commune s’élève, en dépenses à 3 026 011 € pour des recettes de 5 586 623 €. Le budget d’investissement est de 1 088 654 € en dépenses et de 613 324 € en recettes.

Ce budget amène plusieurs remarques :

  •    Le réalisé est meilleur que le budget primitif voté en mars 2018, qui prévoyait un déficit de fonctionnement de 55 000 €. Cependant, le budget primitif maximisait considérablement les dépenses et minorait les recettes. Il serait souhaitable que le budget primitif 2019 puisse être plus proche de la situation réelle.
  •     Les charges générales de la Commune ont été contenues avec une baisse de 7,4%. Mais ce résultat est dû principalement à une baisse importante des travaux en régie municipale et au différé de certaines factures qui auraient dû être payées en fin d’année.
  •     Une vigilance accrue doit être exercée concernant l’évolution des dépenses de personnels. Celles-ci représentent aujourd’hui 47% des dépenses de fonctionnement. Elles ont ainsi augmenté de 4,3% entre 2016 et 2017 et de 6,2% entre 2017 et 2018 (chiffres corrigés des absences pour maladie), soit bien plus que l’inflation et ce malgré des effectifs en légère diminution.
  •     L’épargne nette de la commune augmente légèrement puisqu’elle passe de 70 € par habitant (moyenne des années 2015 à 2017) à 84 € en 2018 grâce des recettes fiscales meilleures que prévu.

L’épargne nette correspond à la possibilité pour la Commune de financer, une fois payé l’ensemble des dépenses courantes, des projets plus ambitieux. C’est l’équivalent pour un ménage de sa possibilité, au-delà des achats courants, alimentaires, vêtements, frais scolaires…, d’acheter une maison ou un véhicule. Cette amélioration reste néanmoins limitée et ne permet pas encore de financer les projets sans recourir à des prélèvements importants sur les excédents antérieurs.

La majorité municipale a annoncé ses nouveaux projets pour 2019 : divers travaux sur le bâtiment de la mairie, agrandissement de l’école maternelle, parking des aires.

En dernière année complète de la mandature, nous sommes toujours dans l’attente d’une véritable stratégie d’investissement et d’une gestion financière de la commune au service d’un projet politique partagé avec les habitants.

Pour ‘Vivons Montferrier’, les élus : Michel Bourelly, Isabelle Ehret et Jean-Marie Prosperi.
Journal Entre Lez et Lironde n°143 – Avril – Mai 2019

Commentaires fermés.