vivons montferrier infos

A travers son bulletin, publié tous les ans, vivons montferrier informe les citoyens et propose un dossier sur un thème d’actualité. vm infos est distribué à tous les citoyens.

VM infos 4 (mai 2019)
Dossier : Transports et déplacements

Sommaire
Dossier : Transports et déplacements : quelles aspirations, quelles propositions ? (page 2)
Des nouvelles du combat du collectif Oxygène contre le projet Oxylane (page 4)

Editorial : Pourquoi Monsieur le Maire interdit les débats citoyens ?

Depuis 2013, vivons montferrier est intervenue en tant qu’association citoyenne pour échanger avec la population de la commune sur les sujets qui la concernent au quotidien. Notre bulletin, notre site internet (rénové en début d’année) ont été nos principaux outils.  En mai 2018, deux nouveaux types de rendez-vous vous ont été régulièrement proposés, pour créer du lien et instaurer un débat citoyen. Ces riches rencontres ont démontré, si besoin était, l’importance de l’intelligence collective. L’expérience, la sensibilité, la compétence de chacun sont autant de richesses utiles à l’intérêt général. C’est ainsi que nous avons mis en place des « ateliers citoyens », au foyer municipal, sur des thèmes comme village en transition, transports (voir dossier p. 2 et 3), services publics, engagement citoyen et bientôt urbanisme, et les « porteurs de paroles » certains samedis matins, sur la place du marché où ceux qui le désiraient pouvaient s’exprimer en toute liberté sur un sujet que nous proposions. Nous avons animé quatre « porteurs de paroles », entre mai 2018 et janvier 2019. Alors qu’il avait autorisé les premiers, Monsieur le Maire a subitement interdit ceux que nous voulions animer en février. Les raisons invoquées : rien d’autre que le marché le samedi matin (mais il y a eu la semaine suivante une collecte organisée par des jeunes…), la campagne pour les municipales n’a pas commencé (ce n’est pas notre objet, les porteurs de parole sont des espaces d’échanges ou- verts, non partisans, sur des thèmes d’intérêt général) et nous ne voulons pas créer de précédent (mais nous en avons déjà fait, donc le précédent est déjà là !). Au moment où l’actualité montre les fortes attentes des citoyens en termes de prise de parole et de débat public, ce souci n’est manifestement pas partagé par tous. Respectueux de l’autorité, nous avons annulé les animations prévues. Mais nous réaffirmons notre incompréhension face à cette décision, arbitraire et injustifiée. Nous poursuivons nos ateliers avec un « SCOT pour les nuls » le 17 mai prochain.

VM infos 3 (janvier 2018)
Dossier : logements sociaux

Sommaire
Dossier : Logements sociaux, un retard à rattraper (page 2)
Urbanisme : des occasions manquées (page 4)
Oxylane : le combat continue (page 4)

Editorial : Ne pas accuser la Métropole pour expliquer le déficit de projets et d’actions
Bientôt deux ans après son lancement, il se confirme que les transferts de compétences donnent à la Métropole un pouvoir considérable. Nous en avons défendu le principe, car Montferrier ne peut jouer au village assiégé, l’échelle métropolitaine est une échelle incontournable. Les pratiques bien peu démocratiques par lesquelles plusieurs présidents adjoints ont été démis tiennent aux conceptions du pouvoir du Président de la Métropole et non à l’institution elle-même. Nous l’avons déjà dit, il appartient aujourd’hui au conseil municipal de préparer les dossiers, de mobiliser et convaincre les équipes techniques de la métropole, qui n’attendent que des initiatives et des projets pertinents. La Métropole a des moyens financiers. Mais cherchant avec raison à ne pas seulement pallier les carences, elle prévoit des réalisations dans les communes en proportion des investissements que ces dernières ont réalisés pendant les dix dernières années. Montferrier risque hélas de payer pendant longtemps le peu d’ambition des mandats passés et l’absence de projets nouveaux pour le mandat actuel. Mais une commune garde des possibilités d’initiative. Elle peut mobiliser un fonds de concours, cofinancer un projet prioritaire et ainsi obtenir un soutien de la Métropole, au-delà de ce que celle-ci avait programmé. Montferrier a d’autant plus besoin d’une équipe dynamique, porteuse d’une ambition forte pour la commune. En tant qu’association citoyenne engagée dans l’action publique locale, Vivons Montferrier souhaite contribuer à faire émerger une telle vision d’avenir, en organisant des débats sur les enjeux sociétaux actuels et en vous informant notamment à travers ce bulletin.

VM Infos n°2 (Juin 2016)
Dossier : transports collectifs,
transports doux

Sommaire
• Et si nous parlions de l’accueil en crèche ? (page 2)
• Un bien curieux budget (page 2)
• Transports en commun et transports doux : quelles perspectives pour Montferrier ? (page 3)
• OXYLANE : Où en est-on ? (page 4)

Edito : La réforme territoriale, qu’est-ce que cela change pour les habitants de Montferrier ?
Depuis la création de la Métropole de Montpellier, le 1er janvier 2015, de nouvelles compétences communales ont été transférées à la Métropole, notamment les transports, l’urbanisme, l’environnement et surtout les voiries. Quand on interroge la municipalité sur l’avancement de tel ou tel projet, sur l’état des espaces publics, on entend de plus en plus le discours suivant : « ce n’est plus la compétence de la commune, allez voir la Métropole ! ». Les élus communaux ont-ils perdu toute prérogative ? Faut-il se résigner, attendre la bonne volonté de la Métropole ? Non, bien évidemment. Au contraire ! Le Maire d’une petite commune comme Montferrier a un nouveau rôle : il doit relayer l’information au plan local et faire remonter des propositions et des informations au niveau de la Métropole. Il doit anticiper les besoins de la commune, les faire prendre en compte dans le schéma de mutualisation et de programmation de la Métropole. Il doit défendre les investissements, les réparations, les travaux qui sont indispensables aux Montferriérains. Plus que jamais, il doit être proactif dans les différentes instances, proposer, convaincre. Le renoncement n’est pas une politique. Plus que jamais, répondre aux besoins de Montferrier et aux attentes de ses habitants demande d’élaborer des projets et des propositions, et de les défendre auprès des différentes instances de la Métropole. Les habitants doivent aussi être parties prenantes de la définition et de la mise en oeuvre de l’action publique. Plus ces projets auront été construits avec l’ensemble des citoyens, et seront soutenus par eux, plus ils seront légitimes.

VM infos n°1 (Mai 2015)
Dossier : Baillarguet,
un projet d’aménagement réducteur ?

Sommaire
• OXYLANE : Non !!! (page 1)
• INVESTISSEMENTS COMMUNAUX : Une politique de défausse (page 2)
• BAILLARGUET : Un projet d’aménagement réducteur (page 3)

Edito : Un an déjà !!!
Fondé à l’occasion des dernières élections municipales, Vivons Montferrier rassemble des habitants du village, engagés dans la vie locale et porteurs d’une conception exigeante de l’action publique. Nous souhaitons informer les citoyens de Montferrier sur les sujets qui les concernent, susciter et animer des débats publics, porter des projets novateurs, lutter contre des projets inutiles ou néfastes. Transparence, participation, environnement, qualité de vie, sont au fondement de notre action. Au-delà du travail municipal de nos trois élus, et en étroite articulation avec eux, Vivons Montferrier poursuit ses actions de veille. C’est l’objectif de ce bulletin qui, chaque fois que nécessaire, vous proposera des informations et des analyses. Bonne lecture …