Le combat contre Oxylane se poursuit en 2020

Le combat du collectif Oxygène contre le projet Oxylane se poursuit en 2020 Comme chaque année, le terrain des Fontanelles a été labouré et la végétation a pris ses couleurs d’automne. Le projet de Décathlon est bien suspendu mais non stoppé ! Le collectif Oxygène (dont vivons montferrier est membre) constitué depuis décembre 2014 au moment de l’enquête publique sur le permis d’aménager a réalisé de nombreuses actions d’information, de manifestations sur le terrain et des recours en justice grâce à un fort soutien de la population. En 2020, le combat contre cet aménagement commercial destructeur de terres agricoles et de biodiversité s’est poursuivi avec obstination.  Le 25 janvier 2020, le Tribunal Administratif de Montpellier a rejeté le recours du collectif Lire plus …

Recours loi sur l’eau

Suite de l’audience publique du recours contre l’arrêté préfectoral autorisant le projet Oxylane au titre de la loi sur l’eau L’audience s’est tenue comme prévu mardi 7 janvier à 10h30 au tribunal administratif de Montpellier. Une centaine de personnes étaient rassemblées devant le tribunal pour marquer leur opposition à ce projet inutile, destructeur de terres fertiles et d’espèces naturelles et générateur de risques d’inondations, de pollution des captages d’eau potable et de pénurie d’eau. C’est sur ces derniers points argumentés par des hydrologues professionnels que s’appuie le recours de SOS Lez Environnement représentant le collectif Oxygène. Malheureusement le rapporteur public a privilégié les études présentées par Décathlon et a demandé le rejet de notre recours assorti de 1500 € d’amende. Lire plus …

vivons montferrier infos n°4

vivons montferrier infos n°4 (Mai 2019) Dossier : Transports et déplacements Sommaire Dossier : Transports et déplacements : quelles aspirations, quelles propositions ? (page 2) Des nouvelles du combat du collectif Oxygène contre le projet Oxylane (page 4) Editorial : Pourquoi Monsieur le Maire interdit les débats citoyens ? Depuis 2013, « vivons montferrier » est intervenue en tant qu’association citoyenne pour échanger avec la population de la commune sur les sujets qui la concernent au quotidien. Notre bulletin, notre site internet (rénové en début d’année) ont été nos principaux outils. En mai 2018, deux nouveaux types de rendez-vous vous ont été régulièrement proposés, pour créer du lien et instaurer un débat citoyen. Ces riches rencontres ont démontré, si besoin était, l’importance Lire plus …

La démocratie participative. Pourquoi pas à Montferrier ?

Le 15 février, le Tribunal administratif de Montpellier a suivi les recommandations du rapporteur en annulant le permis d’aménager délivré par M. le Maire de Saint Clément de Rivière à Décathlon pour le lotissement commercial « Oxylane » aux motifs de son impact dommageable à la viabilité des espèces protégées de chauve-souris et de l’absence de mesures permettant de préserver leur zone principale de chasse. Il a cependant laissé la possibilité à Décathlon de redéposer un permis modificatif. Cette décision montre bien que des arguments de préservation peuvent être entendus face à un projet d’urbanisation. Le maintien de la biodiversité devrait être une préoccupation majeure. Une étude récente particulièrement inquiétante, portant sur 144 espèces d’oiseaux dans 25 pays européens, révèle la disparition Lire plus …

vivons montferrier infos n°3

vivons montferrier infos n°3 (Janvier 2018) Dossier : logements sociaux Sommaire Dossier : Logements sociaux, un retard à rattraper (page 2) Urbanisme : des occasions manquées (page 4) Oxylane : le combat continue (page 4) Editorial : Ne pas accuser la Métropole pour expliquer le déficit de projets et d’actions Bientôt deux ans après son lancement, il se confirme que les transferts de compétences donnent à la Métropole un pouvoir considérable. Nous en avons défendu le principe, car Montferrier ne peut jouer au village assiégé, l’échelle métropolitaine est une échelle incontournable. Les pratiques bien peu démocratiques par lesquelles plusieurs présidents adjoints ont été démis tiennent aux conceptions du pouvoir du Président de la Métropole et non à l’institution elle-même. Nous Lire plus …