Quoi de nouveau à Montferrier ? Bien peu de choses, bien peu de projets…

Chaque année, l’arrivée du printemps coïncide avec le débat d’orientation budgétaire concernant l’analyse des dépenses et des recettes de l’année précédente et la présentation du budget primitif de l’année en cours au service des projets à venir. Que dire cette année sur cet évènement ? Rien de bien neuf !

Nous pourrions reprendre intégralement les critiques et les remarques formulées l’année dernière. On constate, encore une fois, une forte baisse de l’épargne nette qui représente la part d’argent que la commune peut consacrer aux investissements. Mais pour conserver un budget équilibré sans augmenter les impôts, Montferrier n’investit plus depuis plusieurs années­ !

Comparé aux communes de taille équivalente, Montferrier consacre 3 fois moins d’argent à entretenir les biens communaux, aux travaux ou aux projets d’importance. Au regard de l’état de certains bâtiments communaux, l’espace Miquel ou le foyer municipal en sont des exemples frappants, c’est une fâcheuse politique qui laisse aux suivants le soin de réparer ou de corriger ces manquements.

Et que dire des projets à venir ? Avez-vous été informés de l’état d’avancement du dossier de la halle aux sports et de son financement ? Quelle programmation pour les équipements municipaux pour faire face à l’augmentation de la population : Résidence Caudalie, Parc de Caubel, les nombreux lotissements qui surgissent çà et là et les programmes de construction de logements sociaux en préparation ? Aucune réunion publique n’a été organisée depuis l’élection, il y a deux ans, pour présenter aux Montferriérains les projets de la municipalité et la politique suivie.

Nous ne pouvons que regretter l’absence d’information et de concertation avec les habitants sur les projets envisagés dans la commune à court et moyen terme. Cela pourrait laisser penser que l’équipe municipale majoritaire se soucie bien peu de l’avis de ses concitoyens ou que les projets ne mériteraient pas d’être dévoilés.

Pour ‘Vivons Montferrier’, les élus : Michel Bourelly, Isabelle Ehret et Jean-Marie Prosperi.

Journal Entre Lez et Lironde n°128 – Avril Juin 2016